Posted on

Le phénomène de foudre se produit lorsqu’une décharge électrique de haute intensité a lieu. Cela arrive généralement pendant les orages.

Le but de ces décharges électriques est d’atteindre le sol directement. En conséquence, la foudre est attirée vers les composants se situant le plus en hauteur. Les premiers éléments frappés par la foudre sont donc les arbres et les constructions surélevées. La foudre est encore excessivement dangereuse, à cause de l’intensité électrique qu’elles créent.
De ce fait, le niveau de dommage produit par la foudre est un risque qui doit être régulièrement évalué et surveillé.

L’Analyse du Risque Foudre et L’Etude Technique : 2 étapes essentielles

Les dispositifs de protection sont obligatoires pour les établissements désignés pour la protection de l’environnement (ICPE) en France, conformément à la législation.

L’analyse du risque de foudre (ARF) se limite à définir et à évaluer le degré de demande dans le contexte des stratégies et procédures d’atténuation de ce phénomène.

Suite à l’ARF, une analyse technique est menée pour identifier les solutions qui seraient judicieuses de mettre en place pour protéger au mieux le site, afin de réduire les dangers liés à la foudre sur l’entreprise et ses effets sur l’environnement.

L’Etude Technique (ET) est chargée de déterminer quels systèmes de protection contre la foudre (SPF) seront installés conformément à la réglementation en vigueur.

Afin de déterminer les caractéristiques des dispositifs de protection, une enquête est menée conjointement avec les conclusions de l’ARF.

Cependant, un système de protection contre la foudre, comme tout autre élément assurant la sécurité, ne peut garantir le risque zéro, mais bien évidemment, les mesures de protection peuvent réduire considérablement le risque que pourra causer la foudre sur les bâtiments.

Processus de vérification

Les différents systèmes de protection contre la foudre doivent être vérifiés régulièrement après l’installation. La vérification permet de s’assurer que la sécurité perdure et que les ouvrages auront la meilleure protection possible contre la foudre sur le long terme.

Les inspections se présentent sous diverses formes :

L’Inspection initiale

Elle a pour but de s’assurer que les protections contre la foudre satisfont les exigences de l’étude technique.

Vérification à intervalles réguliers

Le contrôle périodique a pour objectif de vérifier que les protections continuent de répondre aux exigences en vigueur.

Toutes les consignes obligatoires sont précisées dans les normes en vigueur, qui précise la fréquence et la nature des inspections à effectuer sur les installations.

Contrôle visuel périodique

Il a lieu annuellement et concerne les composants visibles du système de protection contre la foudre.

Vérification périodique complète

Cette inspection beaucoup plus approfondie implique un examen plus approfondi des problèmes soulevés lors de l’inspection visuelle périodique. Celle-ci doit avoir lieu au minimum tous les deux ans.

En résumé, les dangers liés à la foudre peuvent être atténués avec l’utilisation d’équipements de protection appropriés et l’efficacité en retour dépendra des moyens mis en œuvre.

En raison des complexités techniques, il est essentiel de s’appuyer sur des experts en protection contre la foudre qui assureront la vérification des installations comme proposée ici. Vous bénéficierez ainsi de l’assurance d’un service complet et de haute qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *