Posted on

Un nombre croissant d’êtres humains, habitant le long des côtes ou à l’intérieur des terres, se retrouvent régulièrement sous eau. Les conditions météorologiques extrêmes, l’élévation du niveau de la mer et d’autres impacts du changement climatique sont de plus en plus importants. Voici un aperçu des liens entre les inondations et le réchauffement de notre planète.

Quelles sont les causes des inondations ?

De nombreux facteurs peuvent contribuer à la formation d’une inondation. Il y a les événements météorologiques (pluies abondantes ou prolongées, onde de tempête, fonte soudaine des neiges…), puis il y a les éléments d’origine humaine, y compris la façon dont nous gérons nos voies navigables (via les barrages, les digues et les réservoirs) et les modifications que nous apportons à la terre. 

L’urbanisation accrue, par exemple, ajoute des chaussées et d’autres surfaces imperméables, modifie les systèmes de drainage naturel et conduit souvent à la construction de plus de maisons dans les plaines inondables. 

Dans les villes, des infrastructures sous-entretenues peuvent entraîner des inondations urbaines. De plus en plus, les facteurs d’inondations sont également liés au changement climatique.

Quelles sont les conséquences des inondations

Lorsqu’une inondation affecte une maison ou une communauté, elle bouleverse des vies et provoque de nombreuses conséquences à court et à long terme. Les plus évidents sont les pertes en vies humaines (les inondations causent plus de 100 morts aux États-Unis chaque année) et de vastes dommages matériels. La réparation et le remplacement des routes, ponts, services publics et autres infrastructures publiques endommagés par les inondations coûtent dans le monde des milliards d’euros chaque année. Alors il faut être prêt et anticiper le risque d’inondation

Changement climatique et inondations

Relier le changement climatique aux inondations peut être une entreprise délicate. Non seulement une myriade de facteurs météorologiques et humains jouent un rôle dans la formation ou non d’une inondation, mais les données limitées sur les inondations du passé font qu’il est difficile de les mesurer par rapport aux tendances climatiques des inondations d’aujourd’hui. 

Cependant, comme le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) l’a noté dans son rapport spécial sur les conditions météorologiques extrêmes, il est de plus en plus clair que le changement climatique «a influencé de manière détectable» plusieurs des variables liées au cycle de l’eau qui contribuent aux inondations, telles que les précipitations et la fonte des neiges. En d’autres termes, bien que le réchauffement global de notre terre ne provoque pas directement d’inondations, il exacerbe bon nombre des facteurs qui en sont responsables. Selon les rapports scientifiques sur le climat, davantage d’inondations se produisent dans les vallées des rivières européennes. Tandis que les inondations côtières ont doublé en quelques décennies.

Comment protéger une maison contre les inondations

Pour les maisons inondées à plusieurs reprises, la relocalisation peut être la meilleure option. Mais il existe un large éventail de mesures pour prévenir ou réduire les dommages causés par les inondations aux structures lorsque le déplacement n’est pas possible. 

Il s’agit notamment de garder les gouttières et les égouttages exempts de débris. l’installation d’une pompe de puisard (avec batterie de secours en cas de panne de courant) pour les vides sanitaires et les sous-sols; l’ajout de «clapets anti-retour» dans les conduites d’égout pour empêcher les eaux de crue de remonter dans les conduites de votre maison; et la protection des services publics (eau potable, gaz, électricité) et de l’équipement en élevant les chaudières, les chauffe-eau, les systèmes électriques (interrupteurs, prises, disjoncteurs et câblage), les générateurs et les unités de climatisation au-dessus des niveaux d’inondation. 

Dans les zones où les inondations sont fréquentes, des rénovations plus drastiques peuvent inclure l’élévation de toute la structure d’une maison.

Il existe plusieurs approches :  la protection contre les inondations humides (qui permet délibérément à l’eau de s’écouler dans une structure puis de ressortir) et la protection contre les inondations à sec (l’application de revêtements et d’autres matériaux d’étanchéité sur les murs pour empêcher les eaux de crue d’entrer dans une maison). Dans cette dernière catégorie on peut également citer l’installation de porte étanche ou l’utilisation de batardeaux. Si vous désirez plus d’informations sur ces solutions anti-inondation, l’entreprise Hydroprotect, leader et pionnière sur ce marché, peut vous aider à faire face et anticiper les risques.

Et s’il est vrai que les inondations ne font pas de discrimination, affectant quiconque se trouve sur leur passage, indépendamment de leur richesse ou de leur appartenance ethnique. Ce sont le plus souvent les personnes à faible revenu, les personnes âgées et les minorités qui souffrent le plus. 

Ces populations sont les moins susceptibles d’avoir une assurance contre les inondations , un accès au transport pendant une évacuation, de l’argent, ou la possibilité de déménager rapidement. Et puis une fois l’inondation passé ces personnes se retrouvent dans une maison humide sans moyen de faire les dépenses nécessaires pour la remettre en état.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *